Articles

Les accidents domestiques sont – agircontrelesaccidentsdelaviecourante – courante – accidents

des problèmes de santé publique agircontrelesaccidentsdelaviecourante

  • mondiaux. Les conséquences d’un accident domestique peuvent s’avérer désastreuses car il peut entraîner une invalidité et une perte de productivité. Dans ce contexte, la présente étude a été réalisée pour caractériser la survenue d’accidents domestiques dans une communauté semi-urbaine. Objectif: Étudier l’incidence des accidents domestiques dans une communauté semi-urbaine et son
  • association avec divers facteurs épidémiologiques. Paramètres et conception: Étude transversale communautaire de 796 ménages composés de 4086 personnes résidant dans une zone semi-urbaine. Matériels et Méthodes: L’information complète de 796 ménages
  • composés de 4086 personnes a été recueillie au moyen d’un questionnaire semi-structuré et pré-testé. Un accident domestique a été envisagé lorsque l’une de ces personnes a eu un accident à l’intérieur de la maison ou agircontrelesaccidentsdelaviecourante dans les environs immédiats de la maison au cours des 6 derniers mois suivant la date de

l’enquête. Les données recueillies ont agircontrelesaccidentsdelaviecourante été compilées et analysées. Analyse Statistique Utilisée: Proportions simples et test Chi-carré. Résultat: L’incidence des accidents domestiques s’est établie à 1,7%. L’accident le plus souvent signalé était la chute. On a constaté que la fréquence des chutes était associée à l’âge et au surpeuplement. D’autres accidents ont été constatés: brûlures, brûlures, électrocution, agircontrelesaccidentsdelaviecourante blessures et empoisonnement accidentel. Les Accidents ont été signalés en proportion significativement plus élevée dans les groupes d’âge extrêmes et chez les femmes. Une proportion plus élevée d’accidents s’est produite le matin et le soir. Environ 10,1% ont été traités à domicile, 72,5% en extérieur et 17,4% en intérieur. La durée moyenne du séjour à l’hôpital était de agircontrelesaccidentsdelaviecourante 2 semaines. Un rétablissement complet a été observé dans

82,6% des cas, tandis que l’incapacité permanente n’a été constatée que chez 2,9% des sujets, tandis que 14,5% ont signalé une douleur chronique après l’accident. Aucun décès lié à un accident domestique n’a été signalé dans la présente étude. Conclusion: Les accidents domestiques sont plus fréquents dans les groupes d’âge extrêmes et chez les femmes. Les raisons peuvent être la plus grande quantité de temps passé à la maison et une plus grande participation aux activités quotidiennes à la maison. Les chutes étant le type d’accidents le plus fréquent, une conception appropriée de la agircontrelesaccidentsdelaviecourante maison et un éclairage adéquat peuvent aider à réduire leur occurrence, car la majorité des accidents se sont produits le matin et le soir dans notre étude. Mots-clés: accidents domestiques, chutes, communauté semi-urbaine Un

accident domestique est un accident courante

  • qui a lieu à la maison ou dans son environnement immédiat, et, plus généralement, tous les accidents non liés à la circulation, aux véhicules ou au sport. Les accidents domestiques sont des problèmes de santé publique mondiaux. Dans certains pays européens, les accidents à domicile tuent plus de personnes que les accidents de la route, en dépit de réglementations et de lois strictes en matière de
  • sécurité concernant les bâtiments et les espaces de vie.(1) le problème est plus grave dans les pays en développement, en particulier dans les zones rurales, les bidonvilles ou les habitations informelles.(2) Chaque accident domestique apporte une mesure variable de détresse à la victime ainsi qu’aux membres de la famille. Les courante conséquences peuvent être désastreuses à la fois pour l’individu
  • et pour la société lorsque l’accident entraîne courante une invalidité permanente, car la victime perd sa capacité de gain et peut ne pas être en mesure de mener une vie active normale.

Les enfants en particulier courante sont plus vulnérables aux accidents domestiques, ce qui entraîne une invalidité et une perte de productivité future. Dans ce contexte, la présente étude a été réalisée pour caractériser la survenue d’accidents domestiques dans une communauté semi-urbaine. Aller à: Matériels et Méthodes La présente étude descriptive a été menée dans deux quartiers choisis au hasard de la ville de Petlad, dans le district D’Anand, au Gujarat, de septembre 2005 à décembre 2005. Il y avait au total 832 ménages dans ces deux quartiers. Un ménage comprenait toutes les personnes qui occupent un logement ou un logement. Des renseignements complets sur 796 ménages composés de 4 courante

086 personnes ont été courante recueillis en interrogeant l’adulte le plus âgé disponible appartenant au ménage en particulier à l’aide d’un questionnaire semi-structuré et pré-testé, car les 36 ménages restants n’ont pas pu être approchés car leurs unités de logement ont été trouvées verrouillées lors de deux visites consécutives. Un accident domestique a été envisagé lorsque l’une de ces personnes a eu un accident à l’intérieur de la maison ou dans les environs immédiats de la maison au cours des 6 derniers mois suivant la date de l’enquête. Le surpeuplement a été envisagé lorsque le nombre de personnes par chambre dépassait les normes acceptées.(3) les données collectées ont été compilées et analysées en termes de proportion à l’aide du logiciel Epi 6. Le test Chi-squared a été appliqué pour étudier la relation entre la survenue d’accidents et différentes variables sociodémographiques. La valeur p inférieure à 0,05 a été considérée comme accidents significative.

Aller à: Résultats et Discussion accidents

  • Le nombre total d’accidents domestiques signalés dans notre étude était de 69, soit une incidence de 1,7%. Devroey et coll. ont rapporté une incidence de 2,7% dans leur étude réalisée en Belgique.(4) comme le montre le tableau 1, l’accident le plus souvent signalé était la chute, soit 71,0%. Cette catégorie comprenait la chute sur le sol, le glissement dans la salle de bain, la chute de la hauteur et la chute des
  • escaliers. D’autres accidents ont été constatés: brûlures, brûlures, électrocution, blessures et empoisonnement accidentel. Dans le groupe des intoxications accidentelles, deux cas de consommation de poison à rat et un cas de consommation d’acide nettoyant ont été rapportés. Tous les trois cas étaient dans le accidents groupe d’âge de 0-15 ans. Aucun cas de noyade ou d’étouffement n’a été signalé.
  • Chaurasia et Shukul ont observé une proportion plus élevée de brûlures et d’échaudures dans leur étude.(5) L’enquête LARES du Bureau régional de l’OMS pour l’Europe a indiqué que les coupures étaient le type d’accident le plus fréquent, suivies des chutes et des brûlures(6); tandis que les brûlures et les accidents

blessures par accidents objets tranchants étaient les types d’accidents domestiques les plus courants dans L’étude de Neghab et al.(7) dans notre étude, sept cas sur neuf de brûlures et d’échaudages ont été trouvés chez les femmes. Le tableau 2 montre que le nombre d’accidents était plus élevé dans les groupes d’âge extrêmes. c’est à dire dans l’enfance et l’âge. L’association était statistiquement significative. En analysant accidents plus en détail la fréquence des accidents chez les personnes du groupe d’âge de 0 à 15 ans, on a constaté qu’elle était légèrement plus élevée, bien que non significative, dans le groupe d’âge de 5 à 10 ans [Tableau 3]. Tout en classant la survenue de chutes selon le groupe d’âge, elle a été observée en proportion plus élevée dans le groupe d’âge de 60 ans ou plus, ce qui était statistiquement significatif [Tableau 4]. Dans notre étude, le surpeuplement a été constaté dans le cas de 1615 personnes. Des chutes ont été signalées chez un nombre significativement plus élevé d’individus accidents

Leave a Reply

Your email address will not be published.