Articles

Cela permet au médecin à distance

d’obtenir une analyse beaucoup

plus détaillée du patient que ce qui serait autrement possible, ce qui se traduit par de meilleurs soins à distance et des résultats plus fiables, a-t-il déclaré. RÉSULTAT Le système de surveillance des chutes a été très efficace, a déclaré Carlson. ” Nous avons observé une diminution significative des “événements jamais santé survenus”, des chutes et des ulcères de pression contractés à l’hôpital; une diminution de la mortalité et de la morbidité des patients infectieux, y compris la septicémie; une diminution de la durée du séjour; une diminution du temps passé aux services consultatifs de la commande au patient; une fréquence accrue des services consultatifs; une augmentation des contacts virtuels infirmiers en pourcentage des contacts infirmiers par rapport à la base; et la satisfaction du personnel et des résidents”, a rapporté Carlson. Les objectifs généraux sont d’améliorer les résultats en matière de santé grâce aux soins connectés, de réduire les coûts de prestation des soins de santé aux personnes les plus dans le besoin et d’aider à faciliter les soins connectés entre les partenaires santé cliniques. ” Bien que ces santé

technologies en soient encore à leurs premières phases de déploiement, les indicateurs d’automne ont été suivis par United Methodist pendant une longue période”, a-t-il expliqué. “Nous montrons déjà une amélioration mesurable de la capacité du système à préempter les chutes.” Avant la nouvelle plateforme de télésanté et les stations de télésanté spécialisées de United Methodist, elle avait effectué plus de 400 visites de télésanté dans l’ensemble de l’organisation. Les flux de santé travail entourant les nouvelles stations de télésanté spécialisées sont axés sur l’efficacité. United Methodist vise à simplifier les visites de télésanté pour les aidants tout en veillant à ce que les médecins à distance disposent de toutes les santé données et outils de diagnostic pour fournir des soins de la plus haute qualité. ” Ces technologies réduisent également santé

  • de manière significative la pression de la prestation de soins sur notre personnel clinique”, a noté Carlson. “Méthodiste unie, avec de nombreuses autres organisations, a eu d’importants problèmes de dotation. Ces types de technologies réduisent considérablement le
  • fardeau de l’intervention physique pour les aidants naturels. Les médecins santé n’ont pas à voyager et peuvent être plus flexibles avec leurs visites, ce qui permet à plus de résidents d’être vus dans un délai plus court.” Les soignants n’ont pas à faire autant de contrôles perturbateurs des signes vitaux ou de surveillance du lit. Plus en aval, cela contribue à une distanciation sociale accrue et réduit la
  • quantité d’assainissement et de nettoyage nécessaire. “Pour notre système santé de surveillance à distance des patients VSTAlert, les preuves anecdotiques et les commentaires de toutes nos communautés ont été extrêmement positifs”, a-t-il ajouté. “Les salles de soins qualifiés protégées par VSTAlert ont toutes eu des santé

périodes sans chute de plus

de 30 jours avec les résidents à risque de chute le plus élevé qui pourraient potentiellement avoir plusieurs chutes par mois.” Les rapports de première main du personnel ont également été très positifs une fois qu’ils se sont adaptés au nouveau flux de travail et aux informations sur les tableaux de bord, a-t-il déclaré. Ces systèmes offrent de la valeur aux partenaires hospitaliers en amont puisque United Methodist est maintenant mieux équipé que ses concurrents santé pour admettre et gérer les patients à haut risque, a-t-il soutenu. UTILISATION DES FONDS DE BOURSE DE FAC United Methodist Communities plus tôt cette année a reçu 909 560 $pour une plate-forme de surveillance à distance des patients et des licences de logiciels de télésanté à utiliser dans un milieu infirmier qualifié pour aider à prévenir les chutes et autres santé

  • conditions dangereuses sans nécessiter de surveillance excessive en santé personne, et pour permettre des consultations à distance dans des milieux où la pénurie de fournisseurs ou les répercussions de la COVID-19 retarderaient ou empêcheraient l’accès à des soins spécialisés ou infirmiers. ” Nous cherchons à élargir le nombre de fournisseurs de soins disponibles pour nos résidents en incluant plus
  • de soins spécialisés et plus de partenaires hospitaliers santé actifs avec nos capacités sophistiquées de télésanté”, a déclaré Carlson. “Les données prometteuses à court terme sur la diminution des chutes montrent la puissance de la technologie, et nous espérons étendre santé
  • son utilisation à l’avenir.” Au cours de la période de subvention, a-t-il conclu, United Methodist prévoit d’atteindre tous les objectifs et tactiques susmentionnés tout en étant de

bons intendants des fonds de subvention fournis. Les fournisseurs sont confrontés au défi de fournir une expérience transparente combinant le numérique avec le physique – quelque chose qui ressemble à drive-through, ou la nouvelle tendance de “acheter en ligne, Pick-Up en magasin.” Par Paddy Padmanabhan santé octobre 28, 202012:47 PM Il y a quelques mois, qui aurait pensé que se rendre dans un hôpital ou une clinique pour rencontrer votre médecin serait considéré comme une expérience à haut risque? Et pourtant, nous sommes ici. COVID-19 a forcé l’ensemble du secteur des soins de santé à adopter des expériences à faible contact et sans contact pour la sécurité des patients et des

soignants – un résultat inattendu

  • de l’expérience pandémique. Dans mon récent livre, Health Care Digital Transformation, je discute de la façon dont le consumérisme et la technologie accélèrent la transformation numérique à la suite de la pandémie. De nombreux aspects d’une visite en personne à un hôpital ou à une clinique ont été mis en ligne; Commencez par les formulaires déclarant que vous n’êtes pas infecté par le virus et que
  • vous n’avez pas été en contact avec quelqu’un; un outil de tri des symptômes pour identifier la gamme de diagnostics; un chatbot pour répondre aux questions; un outil de planification en ligne pour prendre rendez-vous avec un médecin; rencontrer le médecin par le
  • biais d’une consultation vidéo (ou, au besoin, sortir pour une visite en personne). À la suite de la COVID-19, le secteur des soins de santé a dû réexaminer les hypothèses de longue date sur ce qui doit être une expérience en établissement et ce qui ne l’est pas. par conséquent, les soins de santé

doivent maintenant relever le défi de fournir une expérience transparente qui combine le numérique avec le physique, quelque chose qui pourrait ressembler à une expérience de conduite Starbucks, ou la tendance émergente dans le secteur de la vente au détail appelée bopis (buy-online-pickup-in-store). Le cygne noir qui a dynamité les portes d’entrée numériques ouvertes Avant la pandémie, la plupart des systèmes de santé avaient mis en œuvre des programmes de soins virtuels de manière limitée. Dans un blog que j’ai écrit en décembre, j’ai prédit que la santé numérique progresserait à un rythme lent et régulier, sauf un événement “Black swan”. Lorsque le cygne noir est arrivé quelques mois plus tard sous la forme de la pandémie, les systèmes de santé ont ouvert les portes d’entrée numériques qui deviendraient

nécessaires pour survivre à la pandémie. Dans un récent sondage, les PDG des soins de santé discutent de leurs difficultés à maintenir l’engagement des patients dans leurs soins de santé et à leur fournir les outils en ligne requis à la lumière de la COVID-19. La pandémie a forcé les systèmes de santé à mettre en place la télésanté et d’autres outils de soins virtuels en place du jour au lendemain pour continuer à servir leurs patients pendant la crise immédiate. Au système de santé Montefiore à New York, l’équipe des opérations de soins aux patients a dû se lever

Leave a Reply

Your email address will not be published.